Tous les articles par Pierre Bouthier

Formateur en soin relationnel

Sylvaine Perragin : «L’obligation d’être heureux au travail fera bientôt partie des objectifs à atteindre»

Une interview de Sylvaine Perragin dans Libération (25 avril 2019).

« Dans l’évolution du langage, on est passé de la souffrance physique et la souffrance mentale, aux risques psychosociaux, puis au stress au travail, et on a basculé dans le positif avec la « qualité de vie au travail », puis le « bien-être au travail », et maintenant on en est au « bonheur ». Et je suis persuadée que bientôt, ça fera partie des objectifs à atteindre, d’être heureux au travail. Et ceux qui ne sont pas heureux, ils commettront une faute, ils vont finir par poser problème. Ils seront sur la pente de l’exclusion »

 

Résilience et écriture : Boris Cyrulnik

Le dernier livre de Boris Cyrulnik : La nuit, j’écrirai des soleils, un nouvel et bel ode à la résilience, ce concept que Cyrulnik a développé au long de sa vie.

Dans ce nouvel ouvrage il interroge les rapports entre résilience et écriture. Ecrire, c’est remanier par la parole le souvenir traumatique, le retravailler. Primo Levi a choisi de répéter à l’infini son traumatisme en le dénonçant, en choisissant dans ses livres les souvenirs les plus horribles des camps. A l’inverse, nombre d’écrivains retravaillent par l’écriture et mettent ainsi à distance le souvenir traumatique.

Romain Gary, élevé par une mère qui l’enferme dans un amour exclusif, avait tout pour s’enfermer dans une identité étriquée. L’écriture, la création, lui donnent mille identités imaginaires. Ecrire, c’est réécrire son destin.

Interview de Cyrulnik sur France Inter