Le manifeste convivialiste

Le convivialisme, une tentative de convergence face aux deux grands  défis  d’aujourd’hui : la survie de l’humanité et son développement harmonieux. Penser les droits sur cette terre de chaque individu à une bonne vie, et les nécessaires solidarités.

Ecologie, économie sociale et solidaire, pratiques alternatives, care, soins aux personnes âgées fragilisées, volonté de donner des soins permettant à chacun à son niveau de trouver bonne vie et dignité : entre des démarches diverses, parfois nécessairement divergentes voire rivales, un collectif a recherché plutôt  les points communs et les convergences, face à ces immenses défis et à cette urgence de construire autre chose pour survivre et vivre mieux.

Ce collectif de penseurs et d’acteurs d’aujourd’hui – entre beaucoup d’autres, Edgar Morin – a  esquissé ce socle qui pourrait être commun. Il en est sorti un court texte – moins de 40 pages – qui s’appelle Manifeste convivialiste. Tous ses auteurs ne sont pas d’accord avec chaque point soulevé, mais s’accordent sur la nécessité et l’urgence d’un tel socle commun.

 

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s