Le cerveau, ses ondes, et l’hypnose

1-brain-1845940__340Les progrès extraordinaires des neurosciences nous permettent de mieux comprendre

ce qui se passe dans notre cerveau pendant les états modifiés de conscience
comme par exemple l’hypnose.

Notre cerveau émet des ondes de diverses fréquences, selon le type d’activité qu’il produit à chaque instant

.

L’imagerie à résonance magnétique permet de visualiser de façon précise ces  différentes ondes, et de les corréler à des types précis  d’activité du cerveau.

1-brain-1845962__340A l’état d’éveil, lors d’une activité intellectuelle intense, le cerveau produit des ondes  gamma, de 40 à 100 Hz, les plus rapides.
Lorsqu’il est simplement en veille active, il émet des ondes rapides, dites bêta, de 12 à 30 Hz.
Des ondes plus lentes, dites ondes alpha, de 8 à 12 Hertz, sont produites dans des situations où le cerveau a une activité plus calme comme par exemple la relaxation.

1-head-1058432__340Enfin les  ondes thêta, de 4 à 8 Hertz, sont émises dans certains état de relaxation profonde, parmi lesquels l’hypnose, mais aussi la méditation et le sommeil paradoxal, celui où l’on rêve

.
Dans le sommeil profond, les ondes majoritaires sont de type delta (de 0,5 à 4 Hz).

Voyons cela plus en détail.

En fait tout se passe comme si nous passions continuellement d’un état de conscience à un autre pendant l’état de veille

.

Ainsi la relaxation, et la sophrologie, permettent  une détente musculaire et un apaisement, où le cerveau émet des ondes alpha.

Pendant l’hypnose, le cerveau émet des ondes thêta

.

De même pendant la transe chamanique, qui est induite entre  autres par des percussions rythmées à une fréquence de 4 Hz

(environ 220 battements par minute)…. ce qui, au passage, correspond à la fréquence la plus basse des ondes thêta (4 à 8 Hz) !

1-arbre-cerveau-unknown-1769656__340La pratique de la méditation par un méditant expérimenté provoque des conséquences curieuses du point de vue des ondes :

le cerveau produit à la fois des ondes thêta (les plus basses de l’état de veille) et en même temps les ondes les plus rapides, les ondes gamma. En effet, le lobe frontal (concentration) est actif, tandis que le lobe pariétal droit (lié aux repères spatio-temporels) est inhibé.

Pour en savoir plus, consultez le très bon dossier de Sciences et Avenir dans le numéro 837 du 2 novembre 2016. La source principale est  Marie-Elisabeth Faymonville, hypnotherapeute  mondialement reconnue, et chef du service d’allergologie-soins palliatifs du CHU de Liège.

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s